DOGMA a d'abord été créé comme le centre de recherche lié à la chaire « Interprétation et droit » occupée par le Pr Rials dans le cadre de l'Institut universitaire de France.

Le Pr Rials n'a pas souhaité demander le renouvellement de cette chaire à l'expiration de son premier mandat quinquennal, avec le sentiment de n'être pas parvenu à accomplir le programme qu'il avait proposé.

L'Université Paris 2 a pris le relais de l'Institut universitaire de France, afin de favoriser, en particulier par le truchement de l'Institut Cujas, la poursuite des travaux de DOGMA.

DOGMA est dirigé par les professeurs Rials et Alland.

Le propos de DOGMA est l'étude des dispositifs formels et substantiels de vérité, en particulier au sein des ordres dogmatiques des juristes.

DOGMA organise des manifestations régulières – journées, tables rondes et leçons – dont on trouvera le détail sur le site.

Ces dernières années, en dehors de manifestations plus isolées, les programmes de recherche principaux de DOGMA ont porté sur neuf thèmes :

I. En relation, en particulier, avec la publication en 2008 aux Presses universitaires de France du Dictionnaire des droits de l'homme, et dans la perspective de la révision de la loi de bioéthique de 2004, diverses questions ou doctrines de la philosophie morale ont été abordées.
Une attention particulière a été portée à la question du consentement, avec en particulier de nombreux travaux sur les questions de l'humanité, de l'autonomie, du consentement et de l'esclavage (publication effectuée, pour toutes ces contributions, dans la revue Droits).

II. « L'argumentation des juristes et ses contraintes » (quatre journées, les jeudis 17 décembre 2009 et 18 mars 2010, et les vendredis 26 novembre 2010 et 18 mars 2011) (publication des actes dans la revue Droits, 2011 n° 54, et 2012 n° 55).

III. « Genres littéraires des juristes et nature du droit d'Accurse à Gény » (huit à dix journées avaient été esquissées, en collaboration avec la Société pour l'histoire des Facultés de droit et de la Culture juridique, du Monde des juristes et du Livre juridique ; quatre ont été tenues les vendredi 18 septembre 2009, jeudi 1er juillet 2010, vendredi 1er juillet 2011 et vendredi 16 novembre 2012 ; Dogma s'est retiré de ce programme à la fin de 2012) (les Actes des cette série ont été publiés à mesure dans la Revue d'histoire des Facultés de droit).

IV. « Familles de juristes entre l'Ancien et le Nouveau Régime. Discontinuités et continuités. (Esquisses généalogiques et culturelles [1661-1918]) » (une seule leçon a été donnée à cette heure, sur les Goncourt).

V. « Après la Libye. L'Ingérence. Le problème » (quatre journées en 2012, les vendredis 20 janvier, 23 mars, 1er juin et 6 juillet (publication dans Droits en 2012-2013)

VI. Le plus important programme jamais lancé par DOGMA s’est déroulé d'avril 2013 à l'hiver 2015. Intitulé SÉCULARISATION, sa conduite scientifique a été assurée par DOGMA en collaboration avec les Archives Husserl représentées par M. Jean-Claude Monod (journées des vendredis 5 avril, 14 juin et 15 novembre 2013, des vendredis 24 janvier, 21 mars et 20 juin 2014, et du vendredi 23 janvier 2015) (Les actes ont été publiés dans les livraisons de Droits n° 58, 59, 60 et 61).

VII. En 2015, quatre journées ont été encore consacrées au thème « Le Jeu » (les travaux sont repris dans les livraisons n° 62 et 63 de Droits, sous presse à l’été de 2015)

VIII. En 2016, quatre journées portent sur la question d’une haute actualité : « Le Tarif. Du commerce entre les nations à l’heure du Traité transatlantique. »

IX. Il est possible d’annoncer dès maintenant le thème retenu pour 2017 : « L’Impérialisme. »

Les actes des principales manifestations de DOGMA, on l'aura compris, sont repris dans la revue Droits. Revue française de théorie, de philosophie et de culture juridiques, publiée par les Presses universitaires de France.

Sicaire Liars (DOGMA)